Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Réaménagement de crédits définition

Lorsque l’emprunteur procède à la renégociation des différentes conditions de son crédit ou de ses crédits, il s’agit techniquement d’un réaménagement de crédits. En général, l’opération fait l’objet d’un avenant de contrat.

Le réaménagement de crédits est destiné à tout le monde, mais non seulement aux emprunteurs en situation d’endettement excessif. En effet, le réaménagement des crédits représente un instrument financier et un outil de gestion pour tous les consommateurs, emprunteurs et agents économiques, y compris les ménages, les professions libérales, les TNS, les locataires et les propriétaires immobiliers. En tout cas, l’ensemble de ces agents économiques se préoccupent parfois de leur pouvoir d’achat, de la gestion de leur budget, du respect des échéances de remboursements des prêts qui se passent à des dates différentes. Le réaménagement de crédits est une opération financière qui peut résoudre ces préoccupations.

En effet, le réaménagement de crédits, outre la gestion simplifiée du budget, ou la solution personnalisée pour chaque profil d’emprunteur, permet un taux plus bas. Pratiquement, le réaménagement de crédits permet les moyens de mieux vivre au quotidien et permet une marge manœuvre en cas d’accident de la vie. Afin de réaliser le réaménagement de crédit en bonne et due forme, il s’agit de respecter certaines étapes, y compris les préalables à l’opération.

Le préalable incontournable est l’analyse et la vérification si l’opération financière dont le réaménagement de crédits est intéressant, compte tenu de la situation présente et future. Quelques conseils à donner pour l’emprunteur qui veut se lancer dans une démarche de réaménagement de ses crédits, à savoir :

  • il ne faut pas envisager la revente du bien immobilier à court terme, surtout le faire racheter par un établissement concurrent, au risque de se faire imposer des frais importants,
  • il faut être au début des remboursements pour réaménager les crédits afin d’éviter le plus d’intérêt,
  • il faut trouver un taux matérialisant un écart significatif , au minimum un point d’écart inférieur,
  • il faut considérer d’autres paramètres, en sus de l’examen du taux d’intérêt. Il faut vérifier les retombées fiscales, les intérêts d’emprunts, la modulation des échéances, le report des échéances, le montant des frais de remboursement anticipé, etc.
  • il convient aussi d’étudier le réajustement de la tarification de l’assurance décès invalidité ou ADI en fonction de l’âge de l’emprunteur qui va procéder au réaménagement de ses crédits, en fonction de son état de santé.

Les établissements de financement font payer des frais de réaménagement, autrement signifiés frais de renégociation qui peuvent être similaires aux frais de dossier de crédit immobilier initial.

Certains établissements facturent les frais de réaménagement par ligne du crédit, parfois pour le cas de financement à plusieurs crédits, tandis que d’autres établissements facturent par opération de réaménagement, sinon par emprunteur. En tout cas, un réaménagement de crédits engendre pratiquement des frais comme les IRA ou indemnités de remboursements anticipés. Il y a aussi des frais de main levée d’hypothèque, etc. Cependant, les établissements de financement appliquent différents taux, différents tarifs et différentes conditions en fonction de la raison de réaménagement.

Si l’emprunteur veut faire un réaménagement de ses crédits auprès d’un autre établissement concurrent, il est fort possible que l’établissement initial facture des frais de clôture des crédits, sans oublier les opérations administratives qui s’imposent, à savoir : le changement de domiciliation des revenus, les frais de dossier du nouveau prêt. Ce nouveau crédit va certainement s’appeler rachat de crédit.

Retour