Rachat de crédit

Comparatif des taux de crédit & Simulateur de regroupement de prêt

Formule de calcul des intérêts d’un emprunt

L’inflation du coût de la vie, le chômage, le divorce, l’invalidité physique etc. conduisent quelquefois une personne à s’engager dans la voie d’un endettement. D’autant plus que les associations, les établissements bancaires ou les particuliers offrant ce genre de prestation ne font qu’augmenter de jour en jour. Pour bien entreprendre cette démarche, il vaut mieux calculer les intérêts d’un emprunt et comparer toutes les propositions avant de sélectionner un financeur. Car un décalage de trésorerie important peut avoir lieu s’il y a même une différence de taux d’intérêt 0,5%. Et puis, entre le prêt in fine et le prêt amortissable, le calcul des taux des intérêts différent. C’est pourquoi il est conseillé de calculer les intérêts de son crédit avant de signer le contrat.

Ces intérêts sont le coût monétaire du crédit. Que ce soit pour un crédit immobilier, voiture, biens de consommation, revolving, un emprunt est toujours assorti des intérêts, hormis l’emprunt dans le cercle familial. Ces intérêts équivalent à la rémunération du prêteur et au loyer du fond qui lui a été prêté. Les intérêts constituent un recouvrement de ce qui lui est dû pour le créditeur, tandis que pour le débiteur, cela constitue une charge.

Lors des difficultés financières urgentes, on n’a plus le temps de penser qu’au fond nécessaire pour boucher le trou et redémarrer la finance. Or, cette pratique risque de coûter cher à ses intérêts. Les organismes ou les particuliers qui proposent rapidement d’allouer une certaine somme à un emprunteur ont pour la plupart de temps des intérêts exorbitants. Si au lieu de se précipiter sur le premier financeur qui accepte le dossier, on a pris le temps de comparer les diverses propositions, le surendettement ou l’insolvabilité ne seront pas au rendez-vous. En effet, c’est en calculant les intérêts de son emprunt qu’on peut déterminer si sa capacité de remboursement est à la hauteur ou non. Rappelons qu’il existe deux sortes d’emprunt, le prêt in fine et le prêt amortissable. Le premier permet à l’emprunteur de ne faire le remboursement du capital qu’après une certaine période. Tandis que dans la dernière option, il est tenu de faire le reversement du capital et d’intérêt. Le montant du capital restant diminue au fur et à mesure qu’il a payé les dettes.

Le calcul des intérêts d’un crédit se base sur le montant total du capital à souscrire, le TAEG (taux annuel effectif global) ou le TEG (taux effectif global) en pourcentage et la durée du prêt. En règle générale, les banques n’acceptent pas de financer la garantie et les frais du notaire. L’emprunteur doit régler ces frais de son fond propre. Notons aussi la différence entre le taux fixe où le montant du fond emprunté diminue jusqu’à l’échéance du crédit, et le taux variable où le calcul de son taux mensuel est impossible.
Quoi qu’il en soit, pour calculer les intérêts d’emprunt pendant toute la durée du crédit, il suffit de soustraire le capital souscrit au capital total que l’établissement bancaire propose de financer. Pour déterminer les emprunts par mois, il faut prendre le montant à emprunter qu’on multiplie ensuite par le taux d’intérêt divisé par le nombre de mois de remboursement.
Soit intérêt emprunt fixe = capital restant dû x taux annuel effectif global.
Illustrons cela par cet exemple, une personne emprunte 90 000 euros à son établissement bancaire pour la rénovation de son immeuble. La durée de remboursement est de 120 mois, à un taux effectif global de 4,96 % avec des mensualités fixes de 952,83 euros
Le montant des intérêts du premier mois est donc : 90 000 euros x(4,96%/12) = 372 euros
Pour le calcul du montant des intérêts du deuxième mois, il faut soustraire à la somme de départ le montant du remboursement déjà fait et calculer ensuite le premier mois.
Soit on a [90 000 € (952.83-49.6)] X (4.96%/12) = 369,60 et pour le 120 mois le reste du montant d’intérêt est de 3,92 euros.
Par ailleurs, on retrouve des outils de calcul de mensualités, de taux d’intérêts d’un emprunt sur internet. La simulation ne nécessite que le remplissage du montant emprunté, la durée du montant et le taux proposé par le prêteur. L’utilisateur a ensuite droit à des renseignements sur la mensualité à payer, les intérêts pendant les mois de l’emprunt, les intérêts cumulés, le capital amorti et le capital restant dû.

On a dit précédemment que les intérêts d’un prêt se calculent en fonction du taux d’intérêt et du montant à payer à la banque ou à l’organisme de financement. Ainsi, au début du remboursement, l’emprunteur aurait à payer des intérêts très élevés car il a fait un prêt conséquent. Ce dernier prend une grande part de la mensualité. Plus un crédit s’étale, plus l’écart entre les intérêts payés au commencement du crédit jusqu’à son terme s’avère important. Un crédit immobilier de 100 000 € qui se rembourse sur 30 ans, au taux moyen de 4% et une mensualité de 477, 42 € donne ce tableau sur la calculatrice
echeancier remboursements

On peut noter que le montant total des intérêts débute de très haut puis baisse progressivement pour revenir à 3,16 € en fin de contrat. Il faudrait penser au coût total du crédit alors ce décalage impacte fortement sur le montant de l’emprunt. Si le crédit dure de longues années, la gestion de son budget et son endettement pourrait en ressentir. Dans certaines régions géographiques, il est conseillé de ne pas contracter un crédit immobilier au-delà d’un délai de remboursement de 15 ans. Cela afin de réduire les intérêts à donner à l’organisme prêteur tout en gardant la mainmise sur son budget. C’est pourquoi, certains débiteurs font de rachat de crédits ou de négociation de leurs taux d’intérêt au bout de quelques années de remboursement. Car même si le taux d’intérêt est bas pendant un certain temps, il peut monter et les intérêts à payer augmentent en parallèle. Si on a une rentrée d’argent inattendue, un remboursement anticipé le plus possible pourra réduire le montant des intérêts à payer et même solder le crédit.

La souscription d’un prêt ou d’un emprunt, surtout un crédit immobilier ne doit pas se faire à la va-vite. Outre le montant de TAEG, il faut également tenir compte du taux d’intérêt et les conditions du remboursement anticipé au cas où l’on dispose d’une possibilité de recourir à ce moyen. Tout cela permet de limiter l’argent qu’on doit payer à la banque en termes d’intérêts. En revanche, si on a déjà contracté un prêt immobilier à un taux élevé, s’il reste encore beaucoup d’années de remboursement du crédit, il vaut mieux chercher un autre établissement bancaire offrant un taux d’intérêt abordable. Car le taux élevé aura un impact sur les intérêts, les mensualités et le coût total du crédit. Dans tous les cas, avant de faire une souscription à un prêt, le calcul des intérêts de son emprunt et sa capacité d’emprunt doivent être examinés à la loupe

Retour