Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

C’est quoi une demande rachat de crédit par internet  et comment procéder ?

Facilitez vos démarches pour une demande de rachat de crédit en passant par internet. Les banques de la seconde et de la troisième génération vous proposent des offres intéressantes. Du fait de la digitalisation de leurs services, elles présentent des taux moindres. En effet, elles peuvent se permettre d’éliminer les frais de souscription. Sans compter que vous n’aurez pas à patienter pour obtenir un rendez-vous avec les banquiers. Les formulaires de demande de rachat de crédit sont disponibles 24H/24 et 7J/7. La rapidité est le credo de ces banques en ligne. Vous obtiendrez une réponse en quelques heures. Bon nombre d’emprunteurs ont recours à internet pour comparer les offres des banques et des organismes de crédit ou de restructuration de dettes et procéder à une demande en ligne.

Internet regorge de sites proposant le rachat de crédits. Comme pour toutes les opérations financières, une bonne préparation est de rigueur. À cet effet, passer par des sites de simulateurs de rachat de crédits permet de guider l’emprunteur vers le bon choix. Grâce à ces outils, il peut obtenir en quelques minutes des renseignements sur :

  • sa capacité d’emprunt,
  • son taux d’endettement,
  • le taux et la durée de l’emprunt,
  • les offres des établissements de crédit adaptées à sa situation.

La liste est non exhaustive. Signalons seulement que le recours à ces comparateurs gratuits et sans engagement est avantageux pour la recherche d’une offre compétitive.

Certains de ces dispositifs sont très avancés, tandis que d’autres sont plus basiques. C’est à l’emprunteur de vérifier pour se faire une idée. Ainsi, si l’emprunteur potentiel n’est pas divorcé et qu’il est dans une situation stable avec des revenus réguliers, ses moyens de subsistance sont conséquents même après avoir financé les frais de scolarité de ses enfants et diverses déductions, il est en mesure d’obtenir de nombreuses offres de la banque.

Pour faire cette simulation, il doit taper « simulateurs de crédits » dans la barre de recherche et fournir les renseignements le concernant par la suite. Ce faisant, trois éléments doivent retenir son attention dans le résultat. Ce sont :

  • les mensualités à payer (hors assurance),
  • les frais de dossier,
  • le taux effectif global,
  • le coût total du prêt.

Ces informations lui permettront de mieux évaluer chaque proposition en réponse à sa demande.

Que ce soit pour un rachat de prêt à la consommation ou immobilier, le demandeur a intérêt à ne pas falsifier ses informations lors du remplissage du formulaire. De toute façon, le site procédera à la vérification des renseignements. Après la simulation, l’intéressé pourrait se tourner vers les propositions des établissements professionnels répondant à ses attentes.

En remplissant le formulaire, environ une quarantaine de questions lui sont posées. Les données détaillées sur ses revenus, ses dépenses, tous ses crédits en cours doivent être exactes. Ce dernier point est particulièrement important dans un rachat de crédit. Le site pourrait éventuellement demander si l’éventuel emprunteur souhaite une assurance-crédit ou non. Celle-ci n’est pas obligatoire, toutefois, les prêteurs apprécient les dossiers avec assurance. Cela leur assure une prise en charge du remboursement en cas d’événements imprévus comme un accident, un arrêt de travail, etc.

Évidemment, cela ne sert à rien de remplir le simulateur si la réponse se fait attendre. La rapidité de la réponse est donc un point important à vérifier aussi. Il est conseillé de vérifier cette information sur l’interface du site : « réponse rapide ». Le site peut indiquer aussi ce renseignement après avoir rempli le formulaire. Après cela, il ne reste plus qu’à transmettre les pièces justificatives en ligne. L’envoi de documents originaux est toutefois déconseillé. Il vaut mieux scanner ou photocopier ses justificatifs d’identité, de domiciliation, ses justificatifs de revenus, etc.

Chez Cetelem, par exemple, le demandeur de crédit aurait à cocher la case sur les modalités de la signature électronique, sur la fiche d’informations précontractuelles Européennes normalisées (FIPEN), sur la fiche explicative et la fiche de renseignements. Puis, il peut valider l’offre du contrat de crédit. C’est là qu’on lui demande s’il veut une assurance ou non. Il doit ensuite valider son mandat SEPA et signer son contrat. Il peut imprimer ce contrat en ligne ou le recevoir à domicile. Tout dépend de l’établissement prêteur.

Il est important de faire preuve de vigilance lorsqu’il s’agit de divulguer ses données en ligne. D’autant plus si on a affaire à un site frauduleux qui récolte des données sur une personne, une usurpation d’identité n’est pas à exclure. C’est pour cela qu’on recommande souvent des établissements financiers bien connus comme Cofinoga, Sofinco pour ne citer qu’eux. Dans cet esprit, il faut également se méfier des annonces de particuliers proposant un crédit pour ceux qui ont des dossiers refusés par les banques et les autres organismes prêteurs.

Après la demande en ligne, le demandeur peut suivre la progression de sa demande sur l’espace client du site concerné. La plupart des principaux acteurs du crédit se vantent d’un financement rapide. Effectivement, si le temps consacré à remplir les formulaires en ligne et à télécharger les pièces nécessaires est d’environ dix minutes, on gagne beaucoup de temps par rapport à une demande effectuée auprès d’une banque.

Le délai peut varier en fonction de l’afflux des demandes, mais en règle générale, l’étude du dossier prend environ 24 à 48 heures. Pour un rachat de prêt immobilier, l’analyse peut s’étendre sur une semaine, voire plus. En réalité, les facteurs qui influencent la durée de la réponse à la demande de prêts sont les suivants :

  • La stabilité de la situation professionnelle ou matrimoniale du demandeur : une personne en cours de divorce a moins de chances d’obtenir un crédit qu’un individu en couple stable. Il en est de même pour une personne en intérim ou un salarié en contrat à durée déterminée.
  • Le montant du crédit demandé est substantiel : un montant de plus de 10 000 euros pourrait nécessiter un accord régional.
  • Le dossier est constitué pendant une période de l’année où les demandes de crédits sont nombreuses.
  • La nature de la demande (prêt renouvelable, prêt immobilier, prêt travaux, etc.)

Par contre, le recours à un courtier n’accélère pas le processus. Le temps d’analyse reste le même. Si l’organisme prêteur a des doutes sur la solvabilité du demandeur ou si un élément complique l’étude de son dossier, la réponse pourrait prendre plus de temps que prévu. Néanmoins, si l’analyse aboutit à un accord, le virement sur le compte de l’emprunteur se fera dans les 2 jours suivant l’acceptation de la demande.

Le rachat de crédit, également appelé restructuration de prêt, est un dispositif financier mis en place par les banques pour aider les personnes ayant des problèmes de remboursement de crédits. Les emprunteurs qui souhaitent bénéficier d’économies grâce à l’écart entre leur taux initial de crédit et le taux d’intérêt du rachat souscrivent également à cette opération.

Contacter un conseiller ou entamer les démarches en ligne

Les personnes qui souhaitent regrouper leurs dettes peuvent soit consulter directement un conseiller d’une banque, soit faire une demande de rachat de crédit sur internet. Cette deuxième option offre un gain de temps, car elle permet aux souscripteurs de réaliser leurs démarches sans quitter leur domicile tout en bénéficiant d’une proposition de rachat adaptée à leur situation financière. Pour réaliser cette demande de regroupement de dettes sur internet, il suffit d’utiliser l’outil de simulation disponible sur ce site. Cet outil est également présent sur le site de la plupart des courtiers et des banques qui proposent ce type d’opération.

Remplir le formulaire en ligne

Lors du remplissage de ce formulaire, l’emprunteur aura à saisir des informations telles que :

  • le montant restant de son capital à rembourser,
  • ses encours de prêt immobilier et prêts à la consommation,
  • le montant de ses dépenses et de ses revenus,
  • la trésorerie qu’il souhaite obtenir…

La trésorerie est le montant supplémentaire qui sera inclus dans le coût du rachat. Cette somme d’argent optionnelle peut servir de sécurité financière pour faire face à d’éventuelles difficultés de remboursement du rachat, ou elle peut être utilisée pour des besoins personnels comme l’achat d’une voiture, un voyage, etc.

Après avoir renseigné ces informations financières, le souscripteur au rachat recevra un avis sur la faisabilité de son projet. Si son projet est réalisable, cet avis prendra la forme d’une proposition de rachat sans engagement. Cette proposition contiendra les éléments du rachat, comme le :

  • taux d’intérêt,
  • montant de la mensualité réduite à payer,
  • montant total des prêts en cours, etc.

Il lui suffit ensuite de signer cette offre et de la renvoyer à la banque qui l’a émise pour concrétiser le rachat.

Un rachat de crédits est une opération importante qui nécessite une réflexion préalable avant de s’engager. Il est possible de faire une demande de rachat de crédit auprès d’une banque en ligne, soit par téléphone, soit par courriel. Un des meilleurs outils pour trouver l’offre de rachat de crédits la plus avantageuse est le simulateur en ligne.

Plusieurs banques traditionnelles proposent le rachat de crédit en ligne, notamment leurs filiales spécialisées telles que BNP Paribas Personal Finance et Crédit Agricole Consumer Finance. CFCAL est une filiale du Crédit Mutuel ARKEA.

Pour le rachat de crédit en ligne, les banques suivantes sont recommandées aux nouveaux clients :

  • Fortuneo,
  • BoursoBank,
  • Hello Bank,
  • BforBank,
  • Monabanq.

Ces organismes offrent une facilité d’utilisation et des tarifs compétitifs. Les banques en ligne, comme Fortuneo, BoursoBank Banque, Hello Bank, BforBank et Monabanq, proposent des services similaires à ceux des banques traditionnelles, mais de manière dématérialisée. Très en vogue ces dernières années, ces banques en ligne proposent une gamme de produits comparables à celle des banques traditionnelles : ouverture de compte bancaire, paiement mobile, crédits, opérations en bourse, assurances, produits d’épargne, etc.

Les banques en ligne, souvent appelées « pure players », offrent de nombreux avantages par rapport aux banques traditionnelles, notamment en termes de tarifs (carte bancaire gratuite, absence de frais de tenue de compte, opérations courantes gratuites). La gestion des opérations bancaires est également facilitée puisque le client peut accéder à son compte sur internet et gérer directement ses virements, sa demande de carte bancaire, etc., via une application. Cette application est compatible aussi bien avec les systèmes d’exploitation Android qu’IOS.

Retour