Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Comment choisir la banque pour son rachat de crédit ?

Il faut tenir compte de plusieurs critères pour choisir la banque pour réaliser un rachat de crédit. En général, il faut les comparer au niveau des différents organismes pour limiter les risques d’erreur. Il faut aussi connaître les bonnes conditions pour un rachat de crédit. Dans cet article, nous détaillons les différents critères à prendre en compte pour choisir la banque qui gérera votre rachat de crédit.

Le rachat de crédit n’est autre qu’un nouveau et unique crédit qui rassemble plusieurs prêts d’un emprunteur. L’emprunteur est peut-être en situation difficile à cause d’un risque de surendettement. Il peut être en position d’améliorer son revenu à cause d’un nouveau projet qu’il concocte à l’appui d’une trésorerie demandée avec le rachat de crédit. Dans la pratique, l’emprunteur ne va plus rembourser ses plusieurs emprunts qu’en une seule mensualité. La durée de remboursement liée à cette nouvelle opération est, de fait, allongée.

Si on résume l’utilité du rachat de crédit, on peut dire qu’il s’agit d’un regroupement de plusieurs crédits échangés contre un seul crédit, géré avec un seul interlocuteur. Il offre à l’emprunteur une possibilité de réduction des mensualités pour pouvoir boucler les fins de mois, en acceptant une période de remboursement plus longue. Il lui permet aussi de bénéficier d’une réduction du taux d’endettement, c’est-à-dire que la part des sorties d’argent est réduite par rapport à la rentrée d’argent qui reste hypothétiquement inchangées. Le rachat de crédit bien pensé va lui permettre de profiter d’une nouvelle trésorerie si besoin est.

Sachant que le rachat de crédit équivaut à une recherche d’équilibre financier et une bonne gestion budgétaire, il est donc important de comparer les conditions proposées par les divers organismes de financement, y compris votre propre banque. Les comparateurs en ligne sont des instruments qui vous aident à prendre les décisions en découvrant les différentes offres. Pour que les banques en ligne ou les banques traditionnelles représentées puissent fournir les conditions de prêt à votre adresse, il vous faut fournir des pièces justificatives. Citons entre autres l’état civil, l’état des revenus le plus complet possible y compris des bulletins de salaires, le contrat de travail, l’avis d’imposition, etc. La banque peut également exiger l’état complet des charges annexes et les factures régulières. L’emprunteur doit justifier que le taux d’endettement ne va pas dépasser les bornes de 33% des revenus totaux.

Les bonnes conditions pour le rachat de crédit sont acquises si l’emprunteur peut justifier sa situation financière suffisante pour rembourser la nouvelle et unique dette. A cet effet, le rachat de crédit est réalisé en faveur de l’emprunteur.

En résumé, les principales conditions pour qu’un rachat de crédit soit accepté sont :

    la solvabilité de l’emprunteur : le montant des mensualités ne dépasse pas les 33% des revenus,
    la balance bancaire qui justifie les mouvements bien ordonnés de l’emprunteur, du moins pendant les 3 derniers relevés de compte,
    l’âge de l’emprunteur qui ne doit pas dépasser 80 ans lors de la dernière échéance de remboursement (cas d’un rachat de crédit conso) et ne doit pas dépasser 90 ans (cas d’un rachat de crédit immobilier),
    la situation familiale de l’emprunteur, y compris en cas de divorce.

Quoi qu’il en soit, les bonnes conditions pour le rachat de crédit sont acquises plus facilement si l’on s’adresse à un Intermédiaire en Opérations Bancaires appelé IOB ou courtier spécialise en rachat de crédit.

En s’adressant à un courtier spécialisé en rachat de crédits, celui-ci va réaliser les tâches à votre place. Cependant, il est nécessaire d’avoir une notion des critères et des procédures à suivre pour bien choisir la banque qui va accepter le rachat de crédit ou reamenagement credit. Premièrement, il faut trier les banques. Le mode opératoire le plus indiqué est la simulation en ligne pour collecter les informations et pour renseigner vos propres informations financières et éventuellement personnelles. Plusieurs seront les banques qui vont réagir, sachant que votre opération représente pour elles une source sûre. L’emprunteur aura le choix selon les conditions proposées. L’emprunteur a alors la possibilité de gagner du temps.

Si possible, l’emprunteur va demander de ne pas changer de domiciliation des revenus. L’éventuel prêteur peut accepter si la nouvelle mensualité mise sur son compte bancaire actuel ne pose pas de problème. Ceci est parfois inconcevable s’il s’agit d’un rachat de crédits immobilier où la banque prêteur exige la domiciliation des revenus chez elle. En outre, l’emprunteur peut observer aussi d’autres critères, à savoir l’ajout d’une assurance-crédit, les divers frais de dossiers, l’ajout de garantie bancaire, etc.

Pour choisir entre un taux fixe et un taux variable, l’emprunteur doit savoir extrapoler les conjonctures économiques à venir. Le taux fixe lui permet de ne pas changer le montant des mensualités durant la période de remboursement, sans pouvoir s’attendre à une réduction même si le taux du marché baisse d’un moment à l’autre. Le taux variable va permettre une éventuelle baise, mais peut-être une hausse. On ne sait jamais ! Il y a aussi le critère relatif à l’état de santé de l’emprunteur. Si la banque exige telle condition, il faut bien penser sur la décision à prendre.

Effectivement, on peut tirer une conclusion que le rachat de crédit n’est pas toujours intéressant. Il convient donc d’étudier un à un les contrats de crédits en cours. Il faut toujours veiller à conclure avec un taux plus bas, à moins que le rachat de crédit promette un avantage fiscal significatif. Toutefois, la demande de rachat de crédit n’est pas systématiquement acceptée par toutes les institutions de financement. Il y a certainement des motifs de rejets de votre dossier. Une question se pose alors : comment remédier le refus ?

Plusieurs sont les emprunteurs qui ignorent les raison de refus de leur demande de rachat de crédits. Il s’agit par la suite de résumer les principales raisons de refus des demandes de rachat de crédit :

    Le niveau de revenu de l’emprunteur, insuffisant pour rembourser
    La situation professionnelle, par exemple les CDD sont refusés.
    Le fichage à la Banque de France (c’est indéniable comme raison de refus)
    Le niveau du taux d’endettement
    L’âge de l’emprunteur

La question de changement ou non de banque peut être une raison de refus, mais peut être aussi une raison de chercher les compétences et les expertises d’un courtier spécialisé en rachat de crédits pour intervenir en votre faveur.

Retour