Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit et PEL

Devant la baisse du taux immobilier depuis ces dernières années, beaucoup de souscripteurs à des crédits immobiliers sont tentés de faire racheter leur crédit. Cette opération de rachat peut les aider à réaliser des économies intéressantes s’ils dénichent un taux compétitif. Ce regroupement de dettes ne concerne pas uniquement le crédit classique. Il touche également le Plan épargne logement. Le point sur le PEL et le rachat de crédit.

Le plan épargne logement est un dispositif qui permet de se souscrire à un prêt à un taux fixe pendant une période d’épargne de 4 ans au minimum. Son atout réside dans le fait que les établissements bancaires considèrent la somme à emprunter comme l’apport personnel de l’emprunteur. Lors de l’ouverture de ce PEL, le souscripteur aurait à faire un premier versement d’au moins 225 euros. Par la suite, il devrait verser au moins 540 euros par an pour 4 ans au minimum. L’épargnant peut répartir entre plusieurs versements par mois, par trimestre ou par semestre cette somme selon sa disponibilité financière. Il peut épargner plus de 61 200 euros. Mais au-delà de cette somme, les intérêts seront calculés. Le souscripteur ne peut pas retirer son argent à moins de clôturer son plan. Le souscripteur a la possibilité de détenir le plan épargne logement dans une période allant de 2 ans à 10 ans. Au-delà de cette durée de détention maximale, il n’est plus possible de verser de l’argent dans le plan. Celui-ci continue cependant à générer des intérêts. Les plans datant de plus de 15 ans pour ceux ouvert après le 1er du mois de mars 2011 sont remplacés automatiquement par un livret d’épargne classique. L’autre avantage de ce PEL , c’est que l’épargnant a la possibilité de contracter un prêt immobilier avec des conditions avantageuses.

Pour les emprunteurs qui ont souscrit à un crédit immobilier et qui continuent d’épargner sur leur PEL, ils ont aussi l’avantage de solliciter un regroupement de crédit. Et ce sans devoir clôturer leur plan épargne logement ou changer d’établissement bancaire. Le PEL ne freine pas l’accès au rachat du crédit sauf dans certains cas où l’établissement de rachat exige que l’emprunteur change de banque. Un courtier ou un intermédiaire en crédit peut prendre en charge cette opération complexe si le candidat au rachat n’a pas la disponibilité d’effectuer la démarche.
Pour ce, il est possible de ne pas inclure le plan épargne logement dans l’opération de regroupement de dettes. Cela s’applique dans l’opération de rachat de crédit ou le regroupement de dettes mais aussi dans la renégociation de crédit. Rappelons que le rachat de crédit consiste à reprendre son crédit auprès d’un autre organisme financier pour bénéficier d’un taux plus avantageux. Tandis que le regroupement de dettes vise à regrouper les crédits du débiteur (prêts à la consommation, crédits renouvelables, crédit immobilier…) en un seul. L’objectif est de baisser les mensualités afin d’améliorer la gestion de son budget. Tandis que la renégociation de prêt s’articule autour de la négociation des conditions du crédit avec l’établissement prêteur. Ces conditions seront annexées dans l’avenant au contrat initial.
Si l’emprunteur souhaite un simple rachat avec une trésorerie supplémentaire, sa capacité d’emprunt dépend de sa quotité hypothécaire (c’est-à-dire la marge entre la valeur du bien et le montant de l’emprunt). S’il souhaite inclure le PEL, cela lui permet de cumuler cette somme pour investir dans un nouveau projet, tout regroupant son crédit initial.
Le rachat de crédit ne s’adresse pas ainsi forcément aux détenteurs de PEL en grandes difficultés financières. Ceux qui souhaitent effectuer une belle économie en profitant d’un taux avantageux font également appel à cette solution. Puisque le plan épargne logement ne sera pas impliqué dans ces trois opérations, le candidat au rachat pourrait alors faire un projet avec le fonds dans cette épargne.

Dans la plupart des établissements financiers offrant ce service, l’emprunteur n’est pas obligé de changer de banque. Il lui est possible de faire racheter ses crédits indépendamment de l’établissement bancaire où est domicilié son plan épargne logement. Ce qui fait que son plan ne sera pas touché. Mais dans le cas où le produit épargne devrait être transféré, il aurait à payer des frais allant de 50 à 150 euros pour ce transfert. De toute façon, il lui est conseillé de consulter les conditions générales et particulières de son crédit afin de vérifier les modalités de cette opération. Car dans certains cas, la banque pourrait lui demander de reverser la prime d’épargne. Afin de bénéficier d’un meilleur taux de rachat, Il aurait également à faire une comparaison des diverses offres des organismes financiers.

Ce produit est proposé par des banques ou des établissements financiers qui sont capables de racheter ou de fusionner des prêts tout en proposant un nouveau crédit à l’emprunteur. La mensualité réduite de ce nouveau prêt s’adapte à sa possibilité de remboursement. Ce qui implique une durée de remboursement plus longue et une hausse du coût total du crédit car les intérêts sont comptabilisés en fonction de l’étalement de la durée. Il est possible de rajouter une trésorerie supplémentaire pour le rachat. Cette option est surtout possible pour ceux qui proposent une hypothèque ou une garantie pour leur crédit. Cependant, le rachat de crédit hypothécaire exige des démarches plus compliquées que le rachat de crédit classique notamment au niveau du coût. Il faut prévoir entre autres les frais du notaire, la mainlevée de l’hypothèque en cas de revente du bien, les frais de nouvelles garanties ou les frais du dossier pour le nouveau crédit en rachat des anciens prêts.
Aussi, pour réaliser des économies, il serait préférable de chercher une différence de taux d’au moins 1 entre le taux du prêt initial et celui du nouveau crédit. La mise en concurrence de ce TAEG ou TEG est une condition essentielle dans le choix de l’organisme de rachat. Cela peut se faire sans bouger de chez soi, et en faisant appel aux outils de comparaison de crédit en ligne. Pour ce, il suffit de saisir « comparateur de taux de rachat de crédit » sur la barre de navigation de son moteur de recherche, et on accède à des nombreuses calculettes.
Notons que dans certains cas, ce taux peut être négocié en fonction du montant à emprunter, l’estimation du bien, l’âge de l’emprunteur. Il ne faut pas aussi oublier la vérification des éléments tels que le coût total du regroupement de crédit, le montant de mensualité à payer, la durée du remboursement, les modalités du remboursement anticipé etc.

La préservation de son plan épargne logement est possible lors d’une opération de regroupement de crédit. Dans cette opération, le candidat au rachat n’est pas non plus obligé de domicilier son compte à une autre banque. Cette possibilité lui permet de monter un projet avec le fonds de cette épargne. Mais il lui est également possible d’inclure le PEL dans le rachat de crédit. Pour vérifier laquelle de ces deux solutions lui serait bénéfique, il lui est conseillé de faire une comparaison des offres des établissements financiers et de faire une demande de devis gratuite.

Retour