Rachat de crédit simulation

Simulateur de regroupement de prêt en ligne avec réponse immediate

Rachat de crédit avec garantie comment procéder ?

Parfois la banque prêteuse accepte le rachat de crédit sans garantie, ceci dépend du montant demandé et surtout de la situation financière de l’emprunteur. Pourtant, dans certains cas, la banque exige une garantie, sinon l’emprunteur se propose une garantie hypothécaire pour percevoir certains avantages. A noter que la garantie hypothécaire peut évoquer des avantages comme elle peut provoquer des dangers. L’emprunteur a donc intérêt à soupeser le pour et le contre la garantie hypothécaire avant de signer un document d’engagement à plus ou moins long terme. Il faut tout d’abord s’informer sur les différents types de garantie de rachat de crédit. Il convient aussi d’analyser sa propre situation si c’est vraiment nécessaire d’y procéder, en se demandant des avantages et des risques. Aussi, il importe de bien maîtriser le fonctionnement du rachat de crédit avec garantie.

Le type de garantie exigé est en fonction du type de rachat de crédit demandé par l’emprunteur. L’on observe également son état d’endettement ainsi que la durée de remboursement souhaitée. A posteriori, les institutions financières exigent une garantie plus conséquente autant le dossier de rachat de crédit est techniquement compliqué, par exemple si l’emprunteur présente des découverts bancaires trop fréquents, des rejets de prélèvement qui se répètent ou encore trop de crédits à racheter, etc. Effectivement, il y a 4 types de garanties relatives au rachat de crédits, à savoir :

  • La garantie hypothécaire ;
  • La caution ;
  • Le cautionnement hypothécaire ;
  • La cession volontaire de salaire.

En effet, la banque vous demande le type de garantie selon votre situation financière, votre niveau de revenus, le taux d’endettement et selon la durée du rachat de crédit. Ce qui est certain, c’est que la banque prêteuse n’exige pas de garantie hypothécaire si le rachat de crédit ne dépasse pas 12 ans et/ou le taux d’endettement est inférieur à 33% des revenus.

Évidemment, certains types de rachat de crédit ne requièrent pas une garantie, tel qu’il est mentionné supra. Une garantie est nécessaire pour un rachat de crédit négocié pour une durée plus longue, pour un montant plus conséquent et pour une facilitation de la négociation. Cependant, les situations qui exigent un rachat de crédit avec garantie peuvent être résumées comme telles :

  • un rachat de crédit immobilier dont la part du prêt immobilier dans le rachat est supérieure à 60% de la totalité du rachat, y compris les prêts à la consommation et autres ;
  • un rachat de crédit ayant un montant relativement important : par exemple, un total des crédits à regrouper ≥ à 200 000€, en sollicitant un taux fixe plus bas. Si la durée de remboursement du rachat de crédit est impérativement longue : peut-être qu’il faut se soucier du reste à vivre ou négocier le taux d’endettement. La durée peut aller jusqu’à 35 ans, selon le cas.

A noter d’emblée que sont évincées au rachat de crédit avec garantie les personnes non-propriétaires, sachant qu’elles ne peuvent pas apporter la garantie fondamentale. Le rachat de crédits avec garantie hypothécaire est une offre de restructuration de crédits accordée par la banque prêteuse à un individu propriétaire d’un bien ou des biens immobiliers. A cet effet, la situation professionnelle de l’emprunteur se trouve en second lieu de l’analyse, qu’il soit un artisan, commerçant, chef d’entreprise, salarié ou retraité. Qu’il soit une personne physique ou personne morale, qu’il soit dans la profession libérale ou un professionnel dans un métier valide. En tout cas, celui qui prétend un rachat de crédit hypothécaire doit être conscient que sa propriété mise en hypothèque doit avoir une valeur supérieure (Plus de 10%) du montant du rachat de crédit demandé. Ceci étant, la valeur vénale du bien immobilier est conçue comme levier afin de reconsidérer la gestion de budget de l’emprunteur.

Un cas particulier du rachat de crédits hypothécaire est la possibilité pour un individu débiteur FICP d’être défiché et revenir clean dans le domaine des affaires financières. Et puis, en général, le rachat de crédit avec garantie hypothécaire est une bonne occasion pour les individus qui souhaitent obtenir des liquidités pour réaliser de nouveaux projets. C’est donc une opération de refinancement avantageuse pour ceux qui se trouvent momentanément dans une situation financière précaire. Cependant, il faut que le crédit hypothécaire ne soit pas encore trop engagé. Implicitement, la garantie hypothécaire n’est pas encore gagée ou n’est pas encore utilisée dans ce sens.

Les raisons pour lesquelles le rachat de crédit hypothécaire est vital sont multiples. Entre autres, si vous avez besoin de trésorerie pour votre foyer ou pour améliorer vos activités professionnelles ou si vous avez besoin d’investir dans l’immobilier.

Une autre raison pourquoi on procède au rachat de crédit avec garantie hypothécaire est la marge de manœuvre dans l’utilisation des fonds obtenus et puis la souplesse du choix de la garantie, c’est-à-dire que celle-ci peut être soit votre résidence principale, soit votre résidence secondaire et peut-être une résidence locative. L’essentiel pour la demande de rachat de crédits avec garantie hypothécaire est l’existence d’une garantie réelle aux yeux de la banque prêteuse.

Aussi, vous pouvez calculer au préalable la trésorerie nécessaire en connaissant la totalité des crédits rachetés qui seront déduits du montant prêté. A noter qu’un rachat de crédit hypothécaire doit passer par un notaire qui rédige la prise de garantie immobilière, et qui, par la même occasion, crédite par virement bancaire le montant de la trésorerie augurée dans les offres de crédit hypothécaire.

Effectivement, le rachat de crédit avec garantie hypothécaire représente certains avantages à l’emprunteur. Au fait, il lui est possible d’obtenir un taux de crédit immobilier relativement bas. Il lui est possible d’allonger la durée du rachat de crédit, nettement supérieure à 12 ans si le taux d’endettement nécessite cette rallonge. L’avantage du prêt hypothécaire est aussi la possibilité de rembourser la créance en cas de difficultés. A cet effet, compte tenu de la garantie, le prêteur est plus confiant surtout si le crédit alloué à l’emprunteur est relativement important. En rachat de crédit avec garantie hypothécaire, l’emprunteur peut avoir accès à une large gamme d’offres lui permettant des durées plus longues ou un abaissement du taux d’endettement.

Aussi, la garantie hypothécaire se lève automatiquement 24 mois après la fin de l’engagement, sans parler des taux d’intérêts plus avantageux comparés aux crédits sans garantie. Ceci étant, une garantie hypothécaire est avantageuse en tant qu’accessoire et nullement pas un élément primordial dans la prise de décision. En tout cas, la garantie hypothécaire reste une bonne occasion d’offres de rachat de crédit beaucoup plus étendu.

Il s’agit tout d’abord de parler des documents requis pour un rachat de crédit. La banque prêteuse directement ou par l’intermédiaire d’un courtier professionnel en rachat de crédit va vous demander les pièces suivantes :

  • Une copie de la carte d’identité en cours de validité
  • Un justificatif de résidence de moins de 3 mois
  • Un RIB ou un relevé d’identité postal
  • Un dernier relevé de compte bancaire, de chaque compte
  • Les justificatifs de revenus
  • Avis d’imposition
  • Copie des tableaux d’amortissement
  • Copie des prêts à racheter
  • Relevés de comptes des crédits renouvelables
  • Une copie de la taxe foncière (pour les propriétaires)

Ce sont les paperasses, mais les conditions sont une autre liste à maîtriser, à savoir :

  • la stabilité professionnelle et personnelle de l’emprunteur,
  • la capacité de remboursement pour éviter les conflits,
  • la balance des revenus et des charges,
  • la régularité des comptes bancaires,
  • le logement et le patrimoine immobilier de l’emprunteur.

Les étapes sont à peu près similaires pour le rachat de crédit en général et le crédit classique. La différence réside notamment sur la structure du dossier et sur la finalité des deux types d’opération bancaires. Cependant, pour réaliser un rachat de crédit immobilier dans les meilleures conditions, l’emprunteur doit se préparer avec toutes les informations lui concernant et ses crédits en cours, y compris les pièces justificatives, et puis les renseignements sur le rachat de crédits. Avant de se lancer, l’emprunteur doit tout comprendre, surtout les rouages et les termes techniques du rachat de crédit immobilier qui cachent souvent des zones d’ombre à éclaircir.

La deuxième grande étape de rachat de crédit immobilier est la comparaison des offres en réalisant une simulation. C’est le premier moment d’utiliser les pièces justificatives à partir desquelles le simulateur en ligne va permettre d’obtenir les meilleures conditions de financement. L’emprunteur va pouvoir comparer les offres sur la base des critères suivants :

  • le taux de prêt,
  • la durée de remboursement,
  • le montant de la mensualité,
  • l’assurance,
  • le coût total de l’opération,
  • les frais de dossier.

Lorsque le choix est fait, l’étape suivante s’agit d’envoyer la demande et joindre les pièces déjà prêtes, puis anticiper les demandes de documents complémentaires en réunissant les autres pièces justificatives. Sachant que le rachat de crédit immobilier peut être obtenu avec la présentation de garanties, il est donc nécessaire de préparer les documents y afférents comme précisé ci-haut. Citons entre autres le titre foncier, les justificatives de diverses taxes de l’hypothèque, la caution solidaire, le réméré, le nantissement de contrats d’épargne ou la cession volontaire sur salaire.

Lorsque l’accord de principe est obtenu de la part de l’organisme prêteur, l’emprunteur complète les documents, signe le dossier et le renvoie. Il dispose de 10 jours pour changer d’avis, sinon les parties vont boucler l’opération en passant par le notaire pour finaliser la procédure. Il y a des frais de notaire à payer. L’étape finale est le déblocage de fonds, c’est-à-dire l’organisme prêteur règle les créanciers de son nouveau client, met en place la trésorerie supplémentaire, si c’est le cas, et le remboursement des nouvelles mensualités commencent pour une durée fixée de commun accord.

Retour